Fin août, début septembre 1914, la V° Armée, comme une partie des armées françaises, effectue une retraite poursuivie par les troupes allemandes qui ne sont plus qu'à une trentaine de kilomètres de Paris.

Contre toute attente, la 1° Armée allemande de Von Kluck, qui menaçait Paris, modifie son ordre de marche, et se dirige vers le sud-est, poursuivant la V° Armée de Franchet d'Esperey en direction de Coulommiers.

Très vite, au GQG de Bar-sur-Aube, Joffre et ses officiers réalisent que la situation est maintenant en leur faveur. 

On attaquera le 6 déclare le Général en Chef.

Bien que n'ayant pas été réellement engagé dans la bataille, le 329°, au sein du 4° Groupement de Divisions de Réserve (GDR), entre dans le dispositif de la V° Armée qui, selon l'ordre général n° 6 du 4 septembre doit, le 6 septembre au matin, franchir l'Ourcq entre Lizy-sur Ourcq et May-en-Multien, et s'établir sur un front Courtacon-Esternay-Sézanne.

Le 5 septembre, le 329° est à Villiers St Georges, au sud de Montceaux-les-Provins. Le 6, il a mission "de défendre avec énergie et sans esprit de retraite la ligne de résistance qui lui est confiée". Le JMO reprend l'ordre du jour de Joffre écrit le matin même à 7h30 depuis le GQG de Chatillon-sur Seine.

Dans la journée du 6, il reçoit comme mission d'appuyer l'attaque du 18° CA sur Montceaux-les-Provins où il se rend le 7 septembre.

montceaux

                      coll. B.Larquetou

Du 8 au 11, le 329°participe à la poursuite des Allemands vers le nord-est, au sein du 4° GDR qui est intercalé entre les 18° et 3° Corps.

Le 11 septembre, à 7 heures du matin, il traverse la Marne sur un pont de bateau à Mézy-Moulins, et se rassemble à l'ouest de Chartèves.

sept14h

carte extraite des AFGG

Le 12 septembre au soir, le 329° bivouaque à Savigny-sur-Ardres à 25 km de Reims.

La bataille de la Marne prend fin.