Décembre 1914

Le 17, le régiment, ainsi que la totalité de la 53° division, reçoivent mission d'attaquer dans le secteur de Maricourt (Somme).
Une offensive menée par le capitaine Lassat de Pressigny est stoppée par les tirs de 2 mitrailleuses qui causent des pertes sévères (13 tués; 5 disparus et 35 blessés).

Décembre 1916

Plusieurs coups de main sont effectués dans la deuxième moitié du mois, notamment le jour de Noël, visant à faire des prisonniers, à identifier les défenses ennemies et à harceler les unités qui occupent ces tranchées.

Décembre 1917

Les tirs d'artillerie évoqués en novembre 1917 (cf "c'était en novembre") se poursuivent avec toujours autant d'intensité.
Le 2, à 22h30, René Rucheton est tué d'une balle de mitrailleuse. Il avait 21 ans, c'était mon grand oncle.

Le régiment est relevé dans la nuit du 16 au 17; il quitte Corbeny pour prendre du repos à l'arrière, dans la région de Crugny (Marne). Les hommes assistent à des représentations théâtrales, participent à des concours de menus pour la confection des repas.

Pour Noël, les hommes perçoivent des suppléments de nourriture, achetés avec de l'argent envoyé par les habitants du Havre, par l'intermédiaire du maire, Pierre François Morgand