Calvet   Joseph Pierre Baptiste CALVET est né le 10 janvier 1888 à Rogliani en Corse, île qu'il va quitter ainsi que ses parents, pour venir s'installer en Catalogne, à Fontpédrouse, canton de Mont-Louis (Pyrénées Orientales)

   A 18 ans, il réside à Rambouillet où il est enfant de troupe. Il contracte un engagement volontaire de 5 ans, le 16 janvier 1906, pour le 14ème régiment d'infanterie stationné à Toulouse.

  Caporal en septembre 1906, sergent le 21 juillet 1907, sergent fourrier le 15 août 1908, il signe un nouvel engagement prenant effet le 16 janvier 1911.

  Nommé aspirant le 1er octobre 1910, il intègre l'école d'administration militaire de Vincennes.

  Le 17 octobre 1911, il est promu officier d'administration de 3ème classe du service de l'habillement, affecté à la 6ème région militaire à Châlons-sur-Marne.

Peu après, promu officier d'administration de 2ème classe, il quitte le terrotoire métropolitain pour l'Algérie, affecté au magasin divisionnaire de Philippeville. il quitte son poste le 16 novembre 1914 pour rejoindre Le Havre, où il est chargé de la gestion du matériel de l'équipement en provenance de l'étranger.

Du 1er mars au 24 septembre 1916, il est en poste à Corfou où il occupe les mêmes fonctions.

Après plusieurs demandes restées vaines, il est autorisé à effectuer un stage dans un régiment d'infanterie. Ce sera au 175ème RI, à l'Armée d'Orient, du 25 septembre 1916 au 5 mars 1917.

Il arrive au 329ème RI, avec le grade de lieutenant, le 25 juin 1917. Il est promu capitaine le 7 décembre 1917.

Il  exercera successivement les fonctions de chef de section, de commandant de compagnie, de commandant de compagnie de mitrailleuses, d'adjoint au chef de corps.

Joseph Calvet sera cité 2 fois à l'odre du corps d'armée, 2 fois à l'ordre de la division, 1 fois à l'ordre du régiment.

Très bien noté par sa hiérarchie, il est qualifié d'officier d'avenir.

Le lieutenant colonel Desbareau commandant du 329ème RI écrit, fin 1917 "officier très brillant, élégant, d'une intelligence vive, cultivé, commande avec tact et autorité sa compagnie de mitrailleuses".

Après guerre, Joseph Calvet sera promu chef de bataillon puis lieutenant colonel.