Il est né le 22 août 1866 à Messey-sur-Grosme où ses parents sont cultivateurs.

Lors de son passage devant le conseil de révision en 1886, il déclare être employé de commerce.

Le 4 mars 1887, il s’engage pour 5 ans à la mairie du 17ème arrondissement de Paris pour le 4ème régiment d’infanterie de marine où il arrive le 9 mars.

Il est nommé caporal, puis sergent et sergent fourrier, et se rengage pour 5 ans le 20 janvier 1891 ; il passe au 3ème régiment d’infanterie de marine.

Il intègre l’école militaire d’infanterie le 1er avril 1892.

Il est promu sous-lieutenant au 2ème régiment d’infanterie de marine le 1er avril 1893.

Le 15 mai 1894, il passe au 1er régiment de tirailleurs tonkinois où il est promu lieutenant le 1er avril 1895.

Il passe successivement aux 6ème régiment d’infanterie de marine, 5ème RI, 124ème RI.

Le 31 septembre 1903 il épouse, à Stockholm, Anna Maria Sofia Sederholm.

Le 12 juillet 1906, il est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur.

Il devient capitaine, au 85ème RI, le 23 juin 1907.

Il obtient un congé de 3 ans et part s’installer en Suède, à Näfveqvarn, ville de naissance de son épouse.

Il intègre le 129ème RI le 28 février 1912, et part en campagne au sein du 329ème RI, commandant la 22ème compagnie.

Le 14 septembre 1914, le régiment est dans le secteur de Berry-au-Bac, chargé de se porter sur Sapigneul (Aisne) ; les combats sont extrêmement violents.

Près de 80 hommes sont tués, plusieurs dizaines d’autres sont blessés dont le capitaine Gressard, blessé par un coup de feu au mollet gauche ayant provoqué une fracture du tibia.

En décembre 1915, il passe au 128ème RI, et est évacué malade le 25 février 1916.

Jean-Louis Gressard a été cité à 2 reprises, et est décoré de la Croix de Guerre avec palme.