Brun (45)Noël Brun est né à Besançon le 1er juillet 1873.

Il effectue de bonnes études secondaires au lycée de Nancy. Il en sort bachelier ès lettres.

Le 11 juillet 1894, son père, Jean-Baptiste, archiviste d'état major, dépose une demande auprès du conseil municipal de Langres (Hte Marne) en vue d'obtenir une bourse avec trousseau pour Noël Brun, appelé à suivre les cours de l'école de Saint Cyr.

Dans sa séance du 21 juillet, le conseil municipal de Langres accorde favorablement la demande de Jean-Baptiste Brun.

Noël entre à Saint Cyr le 31 octobre 1894, reçu 18ème sur 600 élèves.

Il en sort le 16 avril 1896, et est nommé sous-lieutenant au 13ème régiment d'infanterie de Nevers. Le général commandant l'école écrit que Noël Brun devrait faire un bon officier.

Il est nommé lieutenant le 1er octobre 1898, puis sert dans différents régiments de tirailleurs en Afrique du nord, avant de rentrer en France, en 1910, au sein du 27ème bataillon de chasseurs à pied; il a été nommé capitaine, et fait chevalier de la Légion d'Honneur le 23 janvier 1909.

Le 17 mars 1913, il est autorisé à suivre les cours de l'école de guerre.

Quand la guerre éclate, il est nommé à l'état major de la 15ème division;  il est cité à l'ordre de la IIIème Armée le 14 août 1915, et est nommé chef de bataillon le 24 décembre 1915; il rejoint le 329ème régiment d'infanterie le 21 juillet 1917 et prend le commandement du 6ème bataillon. Il a été nommé officier de la Légion d'Honneur le 1er avril 1917.

Le lieutenant-colonel Boulet-Desbareau, qui commande le 329ème, le prend comme adjoint et le propose pour le grade de lieutenant-colonel, grade qu'il n'obtiendra qu'en 1924.

Le commandant Brun quitte le 329ème RI le 27 janvier 1918.

Il sert alors dans différents états-majors, puis est détaché auprès de l'armée tchécoslovaque le 5 juin 1919. Il est cité à l'ordre de la 7ème division pour son activité lors de ce détachement.

Il s'installe à Toulouse; le 11 juin 1928, il est en résidence au Muy (Var), où il décède à 13h00.

En plus de la Légion d'Honneur, le lieutenant-colonel Brun est décoré de la Croix de Guerre avec palme.