Il est né le 5 août 1881 à Fécamp (Seine Inférieure).

Il est mosaïste en 1901 au moment de son conseil de révision, et demeure à Rouen.

Il est incorporé au 39ème RI le 14 novembre 1902 pour effectuer son service militaire.

Il devient successivement caporal, sergent, puis adjudant et affecté au 28ème RI avec lequel il partira en campagne le 4 août 1914.

Le 4 août 1908, il épouse, à Eu (Seine Inférieure), Marie Odile Lavernot.

Il est nommé sous-lieutenant de réserve à titre temporaire le 29 janvier 1915, et passe au 329ème RI le 4 novembre 1915 ; il prend le commandement de la compagnie de mitrailleuses N°6, et est blessé le 4 juillet 1916 à Fay, lors de la bataille de la Somme, par un éclat d’obus qui lui occasionne des plaies multiples.

Il est évacué, et reçoit sa première citation.

Il est réintégré le 11 septembre 1916, affecté comme instructeur au centre d’instruction des mitrailleurs du Havre.

Il revient au 329ème RI le 6 octobre 1917, et prend le commandement de la compagnie de mitrailleuses n°4.

Il est promu capitaine à titre provisoire le 10 avril 1918 avec le même commandement.

Il participe à la bataille de Noyon en mars 1918, et obtient une deuxième citation pour avoir contribué à briser plusieurs attaques allemandes et avoir infligé de lourdes pertes à l’ennemi.

Il est cité pour la troisième fois le 11 août 1918 pour son action lors de l’offensive dans la Marne en juillet.

Il sera cité une quatrième fois en décembre 1918.

Il est décoré de la Croix de Guerre avec 2 palmes, 1 étoile de vermeil et 1 étoile de bronze.

Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur le 16 juillet 1920.

Il passe au 82ème RI le 25 février 1919.

Devenu veuf le 11 décembre 1919, il épouse, le 9 janvier 1922, à Mantes (Seine-et-Oise), Marcelle Berthe Lassarat.

Le 15 octobre 1935, il est affecté dans la réserve du génie ; il est alors entrepreneur de travaux publics à Vernon (Eure).

Il est rayé des cadres des officiers de réserve le 5 août 1939.